L’autre côté.
Beaucoup d’êtres se posent la question de l’après. Il n’y a pas d’après tout comme il n’y a pas vraiment d’avant. Oui cela est seulement une impression. Une impression bâtie. Chaque résonance d’une action s’inscrit dans le patrimoine de l’esprit. Celui ci se cumule ses expériences aux bénéfices de scruter et contempler chaque partie de lumière qui le compose. Car cet esprit n’a évidemment aucune forme, il s’inscrit simplement dans une modulation sous l’impulsion de la mère source. Tout ceci se passe dans dans des flux constants. Comme un ricochet à l’infini qui n’a pas de départ réel (note: vision d’un cercle dans l’eau qui fait des va et vient depuis son centre aux extrémités en revenant en son centre) et qui se reconcentre sur lui même. Le mouvement s’inscrit dans l’infini. L’esprit se positionne sur l’un des points de cette onde de cercle ricochet. Oui pour lui il y a des étapes, tout comme pour vous dans l’onde ricochet de votre journée. Mais cela s’inscrit dans un mouvement global qui ne fait que se ‘mot illisible’ par l’ensemble des va et vient. Il n’y a pas de contours à cela, ce qui n’est pas compréhensible et assimilable pour vous étant juste sur la vague du ricochet. Mais en vous écartant de ce mouvement seulement en sentant et apprivoisant l’instant, il est obligé que vous constatiez cette éternité. Nul besoin d’exercices, ou de discipline car cela est constamment là. Il se peut que vous vous en rendiez compte parfois au réveil, fixé entre deux parcelles de la vague du ricochet, n’étant ni dans, ni dehors, ni dessus et à ce moment le temps est révolu. Il ne sert à rien de vous endoctriner à la discipline et de ce que l’on vous transmet d’un côté ou de l’autre de la vague ricochet si votre âme n’y vibre pas. Laissez la faire agir, elle sait qui est elle, puisqu’elle est vous. Il se peut qu’à ce passage de lecture elle se mette à réagir. N’arpentez la voie et le chemin qu’à ce qui vous sied à merveille. Cela ne peut être l’éveil tant promis par des esprits qui cherchent encore la sortie, là où il n’y a pas vraiment d’entrée. Si tel est le parcours de votre esprit. Laissez le agir, il s’acceptera lorsqu’il sera saura d’où il vient. À chaque esprit sa glace. Son miroir ne peut être que les reflets dissimulés en d’autres esprits qui eux même se reflètent à l’horizon. L’horizon ne peut avoir de sens à l’horizontale en fonction d’où vous positionnez votre regard. Tournez la tête et tout en sera autre. Ouvrez le coeur et tout sera ce qui est dans son ensemble, sans dessus, sans dessous, juste tout là ce qui est tout là toujours, là pour toujours. Rappelez vous que ce qui se passe est seulement ce que vous menez avec tous et tout dans l’infini « bonté » de ce qui est de notre « mère ».
Aimez là comme elle car je suis vous.
Message EI 27.06.20 Frédéric Rorai Medium

note: j’ai commencé à 22h (heure de chez moi ah ah), une fois terminé 22h22, même si le temps n’existe pas ailleurs ^^. Je n’ai aucune notion de la durée des retranscriptions pendant que je les réalise.

Laissez un commentaire