Avez vous des journées, une notion du temps ?
Nous ne sommes pas tributaires du temps tout comme vous. Nous apparaissons dans ces caisses de résonances tout en y étant et ailleurs à la fois. Un peu comme un faisceau de lumière qui se réfléchit sur un diamant et qui diffuse cette lumière sur plusieurs axes.
À chaque axe de lumière se module notre présence suivant là où elle atterrit. Dans notre force de là bas, là d’où nous impulsons, ce faisceau de lumière y naît. Un monde qui ne s’apparente pas aux mondes que vous découvrez, un monde de ‘mot illisible’ de lumières. Elles sont si douces et accueillantes que vous vous y fondriez en un instant jusqu’à ne plus souhaiter vous en relever. Cela fait partie en parts de vous puisque cela se reflète dans vos mondes et ce que vous vivez à ces moments à travers vos esprits. Il y a plus des formes de zones, que vous apparentez à des espaces, bien qu’il n’en est pas ainsi. Voyez cela comme des flaques d’eau malléables pouvant se contracter ou rétracter. Nous n’avons pas de journées en le sens comme vous ce qui fait vos journées et, et sont les points référents sur lesquels vous vous basez pour comptabiliser et acter ce qui se passe à travers cette impression du temps. Cela est dû à l’interprétation séquencée de votre assimilation par le biais de votre outil cerveau. En soi, cela n’existe pas sous cette forme. Nous vous avons déjà parlé de cet effet pellicule de photographie « anciennes », la pellicule une fois étirée entièrement se lit au fur et à mesure par l’esprit. Celle ci est planifiée en dehors du temps, qui n’est que cette lecture de cette pellicule par l’expérimentation de l’esprit incarné. Même si vous pouvez les agrémenter, il ne s’agit que de contextes favorables à apporter cette lumière à chacune des vignettes de votre film. Tout comme certains de nous l’ont eu fait ou le font si vous préférez car cela est toujours en cours sauf au moment où l’esprit s’enferme dans son labo en train de développer ou trafiquer sa pellicule.


Message EI 13.07.20 Frédéric Rorai Medium

Laissez un commentaire